100% femme !!
Forum 100% femme!!!!ou prône lislam!!! Convertie ou musulmane de naissance soit la bienvenue!!!!!inscrits toi presentes toi!!!! Viens papoter avec nous!!!!PUIS MA BOUTIQUE sur besançon sur ce forum les produits sont en ligne puis sur facebook ajoutez moi!!! chez warda .
celles de besançon nhesitez pas a me contacter inchaallah et venir à mon domicile je fais des reunions...sinon pour létranger sans soucis jenvoi aussi par colissimo
boutiquewarda@hotmail.fr


FORUM RESERVÉ AUX FEMMES!!boutique à besançon!!!
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 niquab au pelrinage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
WARDA (admin)
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs
avatar

Messages : 2784
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 30
Localisation : 25

MessageSujet: niquab au pelrinage   Lun 19 Oct - 7:56



est ce vrai quil faut enlever el niquab lorskon effectue el pelrinag el hajj ??

et pourquoi!???

barakallah oufik

_________________
boutique à besançon les filles. à mon domicile. en ligne sur la page facebook aussi :chez warda
envoi en colissimo.remise en main propre !!
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-boutique-warda.forumactif.org
oumsouhayb
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs


Messages : 228
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: niquab au pelrinage   Mar 20 Oct - 8:55



ben la il y a divergence d'opinions entre les savants donc on va essayer de chercher les differents avis inchallah.

Revenir en haut Aller en bas
WARDA (admin)
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs
avatar

Messages : 2784
Date d'inscription : 09/04/2009
Age : 30
Localisation : 25

MessageSujet: Re: niquab au pelrinage   Mar 20 Oct - 9:01



inchaallah ma soeur, car je me pose la question depuis quelques temps deja..... surtout depuis la loi là du sittar...

car certains disent que le sittar est obligatoire alors que ds el coran ya rien decrit de cela je pense cest linterpreation des gens forcemnt qui font des avis divergents... mais apres si faut enlever pdt el hajj cest quil nest pas obligatoire de le mettre ds la vie de ts les jours que jilbeb ou hijab siiii , car faut les mains et le visage decouvert....


enfin voila mn argument aprs jattends hadith et autres si tu trouves ma soeur tiens nous au courant inchaallah


........

_________________
boutique à besançon les filles. à mon domicile. en ligne sur la page facebook aussi :chez warda
envoi en colissimo.remise en main propre !!
Revenir en haut Aller en bas
http://forum-boutique-warda.forumactif.org
oumsouhayb
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs


Messages : 228
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: niquab au pelrinage   Mar 20 Oct - 22:01




En regle général il est interdit a la femme de se couvrir le visage et les mains lorsqu'elle est en état de sacralisation, voici une fatwa de sheik Outheymine:


- Parmi les interdictions [Mahdhoûrât] liées à l'état de sacralisation [Ihrâm] spécifique aux femmes :

Il y a le « niqâb », qui est un voile qui couvre le visage et laisse les yeux découverts et que l'on peut voir, certes le prophète (sallallahu 'alayhi wa sallam) a interdit cela.Rapporté par al-Bukhârî - n°1838

[Une interdiction] semblable à cela s'applique au « burqa' ». Lorsqu'une femme s'applique à l'état de sacralisation [Ihrâm], elle ne doit porter ni « niqâb » ni « burqa' ». Et ce qui est légiféré [Machroû'] pour elle, c'est qu'elle découvre son visage à moins qu'un homme autre que ses « mahrâm » ,personne qu'elle n'a pas le droit d'épouser ,passe devant elle, et qu'elle se doit obligatoirement de couvrir son visage, alors il n'y a pas de mal [pour elle] si cette couverture touche son visage.


DE PLUS, il est important de préciser qu'il existe 4 écoles juridique en ,et que seule l'ecole hanbalite est avis que le visage de la femme fait parti des choses obligatoire à cacher.

Warda,refais un petit tour sur ce post:

-f5/que-pensez-vous-de-la-burka-t75.htm">http://forum-boutique-warda.forumactif.org/l--f5/que-pensez-vous-de-la-burka-t75.htm


Revenir en haut Aller en bas
oumsouhayb
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs


Messages : 228
Date d'inscription : 04/06/2009

MessageSujet: Re: niquab au pelrinage   Mar 20 Oct - 22:20



Question :


Parlez-nous du voile du visage et du port des gants pour la musulmane. Est-ce une obligation, comme le disent certains musulmans ?



Réponse :



La question que vous posez repose sur le fait de délimiter ce que désignent les termes "ce qui en paraît" dans le verset coranique "Qu'elles ne montrent de leurs parures que ce qui en paraît" (24/30). Comprendre un verset du Coran se fait par référence d'abord à d'autres versets du Coran, puis aux Hadîths du Prophète. Cependant, les autres versets coraniques n'explicitent pas ces termes "ce qui en paraît". Et il y a certes un Hadîth qui se rapportent au même sujet – celui rapporté par Asmâ' bint Abî Bakr –, mais il n'est pas authentique. Les savants ont donc eu recours à deux autres méthodes pour comprendre ce que Dieu entendait par les mots "ce qui en paraît" :
Méthode 1 : ils se sont référés aux explications de ces termes fournies par les savants des premiers siècles de l' (les Compagnons, leurs élèves et ainsi de suite),
Méthode 2 : ils se sont référés à la façon par laquelle les musulmanes du temps du Prophète ont mis en pratique ce verset.



La méthode 1 offre les commentaires suivants :
- il y a le commentaire de Ibn Mas'ûd, qui dit que "ce qui en paraît" désigne seulement l'aspect extérieur des vêtements que la femme porte,
- il y a le commentaire Ibn Abbâs, de Mujâhid, de al-Hassan, de adh-Dhahhâk, et d'autres, selon qui ces termes désignent le visage et les mains,
- il y a le commentaire de Aïcha, qui est d'avis que ces termes désignent le visage, les mains et les pieds.



La méthode 2, elle, montre plusieurs choses :
- en ce qui concerne les pieds, cliquez ici pour lire mon article : L' a-t-il rendu obligatoire pour la musulmane de se couvrir les pieds ?
- en ce qui concerne les mains, des musulmanes laissaient leurs mains découvertes devant le Prophète. En effet, le Prophète avait dit à une musulmane : "Etant une femme, tu devrais te teindre les ongles avec du henné" (rapporté par An-Nassaï, n° 4712). Ceci signifie bien que les mains de cette femme étaient découvertes devant le Prophète, et que les mains ne font pas partie de ce que la femme doit recouvrir en présence d'hommes autres que son mari et ses proches parents (mahârim). Je suis donc de l'avis de ceux des savants qui, se basant sur ce texte et d'autres, pensent que le port des gants n'est pas obligatoire pour la musulmane.
- en ce qui concerne le visage, nous allons voir ci-après ce que les musulmanes faisaient dans l'entourage du Prophète…


Le voile du visage à l'époque du Prophète (sur lui la paix)

Le voile du visage de la femme est mentionné dans les sources musulmanes (il n'est donc pas bid'a). En effet, les recueils de Hadîths mentionnent le port de ce voile du visage (appelé parfois niqâb) par des musulmanes à l'époque du Prophète.
Ainsi, Aïcha, épouse du Prophète, raconte lors du récit de la calomnie : "Alors que j'étais ainsi assise, je fus gagnée par le sommeil et m'endormis. Pendant ce temps, Safwân ibn Al-Mu'attal, qui restait en retrait par rapport à l'armée, s'était mis en route dans la dernière partie de la nuit. Il arriva près de l'endroit où je me trouvais au petit matin. Il vit une forme humaine allongée et s'approcha. Il me reconnut car il avait vu mon visage avant l'obligation du voile sur celui-ci. Il prononça alors la formule de l'istirjâ' [formule que l'on dit en cas de malheur]. Je fus réveillée au son de cette formule. Je cachai alors immédiatement mon visage par le moyen de mon voile" (rapporté par Al-Bukhârî).
Anas relate également comment le Prophète fit porter à sa femme Safiyya, récemment épousée, le voile sur le visage (rapporté par Al-Bukhârî et Muslim).
Asmâ bint Abî Bakr raconte pour sa part : "Nous dissimulions nos visages par rapport aux hommes [autres que mari et parents proches] en état de sacralisation pour le pèlerinage (ihrâm)" (rapporté par Al-Hâkim, sahîh 'alâ sharti Muslim d'après Al-Albânî).
Aïcha raconte également à ce sujet : "Il arrivait que de gens passent près de nous alors que nous étions en état de sacralisation en compagnie du Prophète. Lorsqu'ils arrivaient à hauteur de l'endroit où nous nous trouvions, nous suspendions (sadl) notre voile par devant notre visage. Et lorsqu'ils s'éloignaient, nous le relevions." (rapporté par Aboû Dâoûd, hassan bish-shawâhid d'après Al-Albânî).


Le voile de tout le corps mais pas du visage à l'époque du Prophète

D'autres textes existent cependant qui montrent qu'à l'époque même du Prophète et devant lui, des musulmanes se couvraient la chevelure et le corps, mais pas le visage.
Ainsi, un jour de 'Eîd, le Prophète était allé refaire un discours pour les femmes qui n'avaient pas pu entendre celui prononcé immédiatement après la prière (salât ul 'eîd). A un moment donné, raconte Jâbir, "une femme se leva du milieu des autres femmes ; ses joues étaient rembrunies ("saf'â' ul khaddayn"). Elle questionna le Prophète..." (rapporté par Muslim). Si le transmetteur a vu que les joues de cette femme étaient rembrunies, cela veut dire qu'elle ne portait pas de voile sur son visage.
De même, pendant le pèlerinage en l'an 10 de l'hégire, lors de la journée du sacrifice à Minâ, le Prophète s'était installé sur sa monture pour répondre aux questions que les gens venaient lui poser. Il avait pris en croupe derrière lui son cousin, le jeune Al-Fadhl ibn Abbâs. Une femme khath'amite vint poser au Prophète une question à propos de son père âgé. "La beauté de cette femme plut alors à Al-Fadhl" raconte le transmetteur. "Et le Prophète détourna le visage de Al-Fadhl de l'autre côté." (rapporté par Al-Bukhârî).
Cette dernière anecdote, qui s'est passée peu avant la mort du Prophète, prouve deux choses :


Premièrement que cette femme ne portait pas le voile du visage. Il est vrai, comme on pourrait l'objecter, que le Prophète a interdit aux femmes de se couvrir le visage en état de sacralisation (ihrâm) lors du pèlerinage (rapporté par Al-Bukhârî). Cependant, certains savants sont d'avis que cette femme khath'amite n'était plus en état de sacralisation quand elle posa sa question. D'autres savants, certes, prouvent qu'elle était toujours en état de sacralisation au moment de sa question. Cependant, même alors, si le voile sur le visage était obligatoire de façon générale, le Prophète lui aurait ordonné de dissimuler son visage, exactement comme le faisaient Aïcha bint Abî Bakr et Asmâ' bint Abî Bakr : comme nous l'avons rapporté plus haut, ces deux femmes suspendaient (sadl) leur voile par devant leur visage dès que des hommes passaient près d'elles.
Ceci a amené des savants musulmans comme At-Tahâwî, Al-Qâdhî 'Iyâdh, Ibn Battâl... à expliquer que le port du voile du visage était obligatoire pour les épouses du Prophète, mais ne l'est pas pour les autres musulmanes. Pour ces dernières, devant tout homme qui n'est ni leur mari, ni leur proche parent (avec qui elles ne peuvent jamais se marier), il n'est pas obligatoire de se couvrir le visage et les mains.

La deuxième chose que le récit de la femme khath'amite prouve, c'est que s'il n'est effectivement pas obligatoire à la femme de se couvrir le visage en public, un homme ne peut regarder le visage d'une femme que s'il n'éprouve pas d'attirance (shahwa). Au cas contraire, s'il éprouve au fond de lui une attirance (shahwa, désir), il lui est interdit de regarder le visage d'une femme (autre que son épouse). C'est bien pourquoi le Prophète détourna le visage de Al-Fadhl, dont il voyait bien que le regard vers le visage de cette femme n'était pas neutre (lire à ce sujet notre page sur les limites du regard).
Cet avis disant qu'on doit systématiquement ne pas regarder ce qui est 'awra – que le regard soit neutre ou habité par l'instinct –, cependant que pour ce qui n'est pas 'awra, on doit ne pas le regarder si le regard est habité par l'instinct, mais on peut le regarder tant que le regard est neutre… cet avis est celui des savants Al-qadhî 'Iyâdh, Ibn Battâl, At-Tabarî, Al-Baghawî, Ibn 'Abd il-barr… (cf. Tahrîr ul-mar'a, tome 4).


Deux raisonnements de certains musulmans


1) Certains musulmans disent de l'avis permettant à la musulmane de ne pas se couvrir le visage qu'il constitue un avis nouveau, inconnu des savants des siècles précédents de l'.
Ceci est cependant erroné car, parmi les savants du passé, sont d'avis que la musulmane peut ne pas couvrir son visage : des commentateurs du Coran tels que At-Tabarî, Al-Baghawî, Al-Qurtubî, Al-Jassâs, Al-qâdhî Ibn al-Arabî, Abû Hayyân al-andalûsî… des commentateurs de Hadîths tels que Ibn Battâl, Al-qâdhî 'Iyâdh… des juristes tels que Abû Hanîfa, Mâlik, Ash-Shâfi'î, Ahmad (d'après un des avis qui sont rapportés de lui), Al-Awzâ'î, Abû Thawr, Ath-Thawrî, Al-Muzanî (cf. Tahrîr ul-mar'a, tome 4). Il n'est pas question ici de vouloir dire que la quantité est un poids dans l'argumentation, il est question de montrer qu'il est erroné de dire qu'il s'agit d'un avis inconnu des savants des premiers siècles de l'. Je voudrais préciser ici que mon professeur Chaykh Sher Alî était aussi de l'avis que le voile du visage n'est pas obligatoire.



2) Certains musulmans disent que tout ce qui vient d'être dit est vrai, tant au niveau des sources musulmanes que des avis de savants des siècles précédents : le port du voile du visage pour les musulmanes autres que les épouses du Prophète n'était pas obligatoire. Cependant, poursuivent-ils, aujourd'hui la situation actuelle de décadence spirituelle demande à ce que les muftis, par avis juridique (fatwa) se basant sur les principes mêmes des sources musulmanes, déclarent obligatoire par mesure de précaution (sadd ul bâb) le voile du visage.
Ce constat de décadence spirituelle et morale est tout à fait vrai. Et le raisonnement qui s'appuie dessus est tout à fait respectable, le principe de la fatwa par principe de précaution quand il y a un fondement (sadd ul bâb) étant possible en jurisprudence musulmane. Néanmoins, nous lui préférons le raisonnement suivant, écrit par un autre savant musulman : "Même si je suis moi aussi très chagriné par ce que je vois de manque de pudeur généralisé, je ne pense pas que la solution soit de rendre obligatoire aux musulmanes le fait de cacher leur visage. Car chez la grande masse des musulmanes, ici en Syrie, ou en Egypte, ou ailleurs, le délaissement de l'attachement à l'éthique musulmane est flagrant. Dans pareil cas, rendre obligatoire à cette masse des musulmanes le port du voile sur le visage alors qu'elle ne sont même pas prêtes à se couvrir la chevelure, le cous et les épaules en public (ce que les sources musulmanes ont pourtant rendu obligatoire et qui ne fait pas l'objet d'opinions divergentes), est quelque chose que ne devraient pas faire celui et celle qui ont compris un tant soit peu les sources musulmanes. En effet, tant le principe islamique de la recherche de la facilité dans le cadre du permis ("yassirû wa lâ tu'assirû") que l'exemple prophétique de la nécessité d'une éducation profonde et durable nous montrent qu'il nous faut agir dans le cadre du permis, mais avec douceur et non avec dureté.
Tous ceux qui sont préoccupés de la situation des musulmanes devraient faire deux choses :
1. se préoccuper sérieusement de donner à ces musulmanes une éducation qui puisse être digne de porter le qualificatif "islamique" : former leur esprit, leur cœur, empêcher autant que possible les influences néfastes présentes partout aujourd'hui de faire leur effet sur elles ;
2. leur rappeler les enseignements des sources musulmanes" (d'après Hijâb ul mar'a al muslima, pp. 7-9 ; j'ai synthétisé le propos).


Synthèse de la réponse :

Les sources musulmanes n'ont pas rendu le fait de se voiler le visage obligatoire en soi pour la musulmane (exception faite des épouses du Prophète, sur qui cela était effectivement obligatoire).
En revanche, elles ont rendu obligatoire pour la musulmane (sauf cas d'exception majeure, comme par exemple une opération chirurgicale) de couvrir son corps sauf son visage et ses mains devant tout homme qui n'est ni son mari, ni un proche parent avec qui elle ne peut jamais se marier.
Ce caractère obligatoire ne doit cependant pas faire oublier les principes islamiques d'éducation dans la foi et de progressivité dans le rappel, qui font qu'il ne faudrait pas se dépêcher de rappeler cette obligation dès le premier rappel adressé à une sœur, fût-elle éloignée de la foi et de la pratique de sa religion. Il faudrait privilégier au contraire la compréhension des priorités, l'éducation dans la foi, et le rappel progressif.



Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).


source la maison de l

Revenir en haut Aller en bas
saida76
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs
Reine sur le forum,je suis accro toujours présente pour les soeurs
avatar

Messages : 178
Date d'inscription : 13/04/2009

MessageSujet: Re: niquab au pelrinage   Mar 20 Oct - 23:24



Barakallahou fiki pour cette explications , c'est vraiment claire pour moi maintenant !

merciiiiiiiiiiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: niquab au pelrinage   

Revenir en haut Aller en bas
 
niquab au pelrinage
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guide du Pèlerin (Hajj et Omra) (El Fawzân )
» Une loi interdisant le port du niqab, que faire ?
» Pèlerinage bouddhiste au Bhoutan
» Pélerinage de tradition - pentecote 2011
» femmes en niqab...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
100% femme !!  :: ISLAM vos questions,conseils ,rappels...Partagez avec nous vos savoirs, vos questions... :: HIjab, Niqab, Jilbeb, Burqa...Questions/Réponses, paratger avec nous vos ressentis, vécu...-
Sauter vers: